2 : ALLONGEMENT CAR IL EST CONSIDERE COMME LE ‘NAIN’ DE LA FAMILLE, DANS UN PAYS NORDIQUE, HOMME, 1.78 m, +55 mm (2 FEMURS), 3 OPERATIONS EN TOUT

Je suis un ancien patient du Dr Jean-Marc Guichet à Nancy, en France. J'ai été opéré le 12 Juillet 2002. Le clou Albizzia est un dispositif entièrement implantable. Cela signifie qu'il n'y a pas de broches traversant la peau et ainsi le risque d'infection est très faible et la vie quotidienne est plus facile après la chirurgie. En outre, les cicatrices (les plus importantes étant de 6 cm de long) sont aussi petites que possible et ne peuvent pas grandir.

L'intervention chirurgicale elle-même n'est pas un problème puisque vous dormez profondément. Espérons-le! Les 2 ou 3 heures après l'opération j'ai eu une douleur, même si elle était supportable. La première semaine après la chirurgie est certainement la période la plus délicate, car la plupart des mouvements des membres inférieurs sont extrêmement difficiles et parfois douloureux et vous vous sentez en général très faibles. On ressent d'étrange sensations entre la partie inférieure et supérieure des fragments d'os, on se sent bizarre quand les muscles sont détendus. Cependant, quand vous êtes debout ou que vos muscles ne sont que légèrement contractés, les genous sont bloquées et il n'y a pas de rotation possible. Les clics commencent cinq jours après la chirurgie. Pour moi, je peux dire que je n'ai jamais eu de douleur au moment des clics. Les clics premiers sont cependant une épreuve psychologique : on entend un claquement sonore qui sort de ses os! Les mouvements nécessaires pour effectuer les clics sont décrits en détail sur la page d'accueil du Dr Guichet.

Le cinquième jour, je pouvais me lever pour la première fois alors que j'avais presque plus de force musculaire dans les cuisses. Randonnée pédestre aux toilette et le retour au lit était aussi difficile que l'ascension du Mont Everest. Les longues marches ne sont possibles que sur des béquilles. Au cours des deux premières semaines je pouvais seulement marcher avec les jambes complètement étirées, sans flexion du genou. Dans les dernières semaines je pouvais marcher avec une légère flexion du genou. Un retour à la vie quotidienne est facilement possible au cours de la période d'allongement, mais cela dit, la marche est extrêmement pénible et si vous avez quelqu'un qui s'occupe de vous de temps en temps, vous ne serez pas prêts à marcher davantage que 30 mètres par jour. Pendant les 5 premières semaines après la chirurgie, j'étais très dépendantes des autres personnes pour la nourriture etc Au cours des deux dernières semaines, cependant je pouvais aller faire des courses, seule, au volant de mon véhicule. Une fois que les clics quotidiens ont été arrêtés (après 7 semaines ou 4,5 cm de gain), je suis resté à Nancy pour 10 autres jours et ai travaillé dur pour reprendre un style normal de marche dès que possible. Quand je suis ensuite retourné à la maison après 8 semaines et quelques jours, je marchais mieux, sans béquilles, mais en claudiquant un peu. Il m'a fallu encore 2 semaines pour aller faire du shopping dans ma ville pour la première fois après la chirurgie, sans regards des autres, mais avec des petites douleurs musculaires après 2 heures de marche. Maintenant que je vous écris cela, on est en Octobre et il y a des jours où je me promene 8 heures par jour. Je peux aujourd'hui marcher autant qu'avant l'intervention - mais de 4,5 cm plus haut! Ce que je ne peux toujours pas faire, c'est la course ou le sport, mais je suis déterminé que ca reviendra aussi dans quelques temps. Depuis ma sortie de la chirurgie, j'ai senti mes jambes progresser chaque jour. Un progrès qui est très petit, mais suffisamment gros pour le sentir de façon claire et la bonne chose est : ça continue et ne s'arrêtera pas avant d'avoir retrouvé 100% de ma forme initiale.

Je dois dire merci à Jean-Marc Guichet qui est certainement l'une des personnes les plus magnifiques que j'ai jamais rencontrée dans la vie. Depuis que je l'ai rencontré pour la première fois et en particulier pendant la période LL Il ne m'a jamais laissé tomber et était disponible sur son cellulaire 24 heures par jour. Je l'ai même appelé un dimanche, une fois, je pensais que le mécanisme de cliquet ne fonctionnait pas. Je me sentais très embarrassée, mais il m'a dit que j'avais le droit de l'appeler pour être à jour tout le temps. 30 minutes plus tard, il est venu à mon appartement loué. En outre il n'y avait que quelques jours ou il n'est pas venu pour me soigner. La communication entre lui et ses patients est très détendue et naturelle. Il se comporte davantage comme un ami que comme un médecin.

Enfin, je dirais que tous les traitements LL sont lourds et tout le monde doit vérifier si son problème de hauteur n'est pas lié à d'autres problèmes dans la relation ou la famille. Vous devez être à 100% déterminé. Sinon, vous risquez d'obtenir une dépression nerveuse en plein milieu du traitement. Si quelqu'un doit être déterminé à avoir une chirurgie LL, je recommande vivement le Dr Guichet, sa méthode est à mes yeux la plus sûre, la plus rapide et la moins exigeante.

Cicatrisation lente avec nécessité de greffe. Vous voyez l’espace entre les os qui se comble lentement, et qui est ponté par de l’os (fin liseré en bordure du clou à sa droite). Cependant, cette ossification n’est pas suffisante pour ‘protéger’ le clou et éviter un risque de fracture. Une greffe percutanée a été réalisée (incision de 6 mm de long), et la patient a parfaitement cicatrisé. Il avait été informé du risque d’opération supplémentaire et le résultat final n’a pas été modifié : il est excellent et les clous ont été enlevés ensuite!